Pourquoi vous allez détester le nouveau LinkedIn !

new linkedin

Vous l’aurez peut-être remarqué, la nouvelle interface LinkedIn est en phase de déploiement rapide depuis quelques semaines.

Durant les formations que l’on anime, de plus en plus de participants lèvent le doigt pour dire qu’ils n’ont “pas du tout le même écran que leur voisin”. Et effectivement, la différence est significative.

Alors, une bonne nouvelle, ce nouveau LinkedIn ?? Globalement, non 😔

3 élements principaux qui changent – et pas dans le bon sens :

Mur (fil d’actualité)

  • Plus moyen de forcer un affichage purement chronologique. Vous subissez donc l’algorithme LinkedIn, point barre.

Moteur de recherche

En gros le moteur de recherche avancé disparaît. Finies les recherches faciles – et gratuites – par :

  • Code postal (rayon de recherche autour de)
  • Mots clé dans la case “Intitulé” – c’était top mais c’est fini
  • Et comme l’ont déjà relevé des experts comme Cyril Bladier et Laurent Brouat, les opérateurs booléens fonctionnent toujours, mais donnent des résultats sensiblement différents…
  • Plus moyen de “fouiller” efficacement dans les contacts d’une relation à partir de son profil.

Pulse (fonction article) :

  • Rien ne change dans l’espace de saisie et de mise en forme de votre article.
  • Par contre… Vous seul désormais pourrez consulter le nombre de vues. Cette info qui était – il faut bien le dire – un marqueur d’influence, on gagne forcément en crédibilité en affichant des milliers de vues sur plusieurs billets – ne sera plus visible pour vos visiteurs. Seuls pourront être vus le nombre de likes, de commentaires, de partages

Alors, qu’en conclure ?

Au final, les techniques de Social Selling vont fatalement évoluer.

Pas de panique : On pourra toujours rester efficace avec un compte de base gratuit. Mais nettement moins qu’avant.

Ce qu’il vous faudra principalement changer :

  • Moins de Social Selling via la recherche dans les carnets d’adresse des contacts, via le moteur de recherche (qui perd en peformance et intérêt, on l’a vu). Il sera plus difficile d’aller au-devant de nos cibles. Sauf bien entendu à prendre un compte Premium. Mais bon, soyons clair, ce n’est pas une mauvaise nouvelle. Parce que se jeter sur ses cibles commerciales après les avoir identifiées sur LinkedIn n’est pas une bonne pratique de Social Selling. En d’autres termes, ce qui est déterminant ce n’est pas l’identification et le connexion, c’est la capacité à générer un engagement porteur de sens.
  • Plus par contre de Social Selling via des stratégies de publication à valeur ajoutée, d’interaction sur le mur, des suivis rigoureux d’activité d’interlocuteurs précis. Il faudra plus que jamais jouer la carte du Web Social, de la recherche de l’engagement qualitatif ; et faire de LinkedIn une habitude de tous les jours
  • Le recours à des outils tiers

Votre compte LinkedIn n’a pas encore « muté » ??? Mon conseil : Profitez pendant que vous le pouvez encore des fonctionnalités gratuites !

Source : Antoine Jambart